CALCULATRICE > TAXES > FISCALITÉ FRANÇAISE

Fiscalité française

Le système d’imposition en France est basé, comme partout, sur la contribution des individus et des entreprises à la bonne marche économique du pays, par le biais des taxes et impôts qui leur sont prélevés directement ou indirectement.

Cet éventail de redevances et de cotisations sociales régies par l’administration française dans son ensemble et fiscale en particulier permet à l’État de remplir ses caisses et de faire face au budget de la nation.

Chaque personne ou ménage est redevable de l’impôt sur ses propres revenus annuels sauf si ces derniers ne sont pas assez élevés l’exonérant ainsi du paiement de cet impôt en particulier. L’impôt sur les sociétés est prélevé à la source du monde économique, au sein même des entreprises qui sont ainsi redevables à l’État selon le montant des bénéfices accomplis sur une année. Les taxes comme la TVA, taxe sur la valeur ajoutée, qui s’applique à toutes les ventes de biens et les prestations de services, permettent également à l’état de récupérer une manne d’argent importante nécessaire à son fonctionnement. S’ajoutent à cela la taxe foncière et la taxe d’habitation relatives aux situations immobilières des contribuables.

Les droits de douane sont perçus afin de protéger le marché intérieur. Les redevances sur service public, télévision, etc. représentent également une source de revenus pour l’État. La Contribution sociale généralisée (CSG) est un prélèvement sur les revenus du salarié et/ou sur son patrimoine, qui est affecté au budget de la Sécurité sociale. Des taxes sur les produits spécifiques, tabac, énergies, pétrole et autres sont également en vigueur selon le code des impôts.

La France est l’un des pays d’Europe qui possèdent un taux d’imposition assez élevé avec le prélèvement des charges sociales sur les sociétés qui représente à lui seul plus de 50 % des obligations fiscales totales, rapportant à l’État des sommes en conséquence.

Si le montant des revenus provenant de la TVA est quasiment égal à celui des autres pays européens, les cotisations sociales, mais également les impôts locaux, dont la taxe d’habitation, sont parmi les plus conséquents d’Europe en comparaison au PIB du pays. L’ISF, impôt de Solidarité sur la fortune est quant à lui une exception française qui concerne le patrimoine et les revenus des grandes fortunes, prélevant un impôt assez controversé, qui fait couler beaucoup d’encre, mais contribue concrètement et assez largement à l’alimentation des caisses de l’État.

CALCULATRICE.COM > TAXES > FISCALITÉ FRANÇAISE