Publicité en ligne, l'eldorado ?

La publicité en ligne permet de communiquer quant à un produit, un bien, une prestation, un service, une marque, sur le Web et sous la forme de bannière sur les sites.

Publicité en ligne

Cette méthode possède le même objectif que la publicité lambda : promouvoir les éléments cités plus haut, mais accroît considérablement leur visibilité.

Dans le cadre du Net, communication et publicité se confondent, ce qui rend difficile leur distinction. Lorsque le passage de l’information via le Net fait l’objet d’une rémunération, il s’agit bien de publicité.

La publicité en ligne s’articule et fait l’objet de paiement, dans les médias sociaux, sous la forme de publireportages, de référencement et d’annuaires payants, de liens sponsorisés, d’affiliation, d’émail marketing, d’espaces sur les sites, dans les vidéos, sur les posts, etc.

Le marché de la publicité en ligne est au cœur des nouvelles stratégies marketing, notamment celle des vidéos qui fleurissent sur la plupart des sites que l’on consulte. La cible client est largement étendue pour un investissement moindre de la part de la marque.

La publicité en ligne est soumise à TVA, mais de nombreux textes sont à l’élaboration pour encadrer au plus près leur fiscalité.

Les dérives sont nombreuses, car ce qui se présente comme de la simple information s’avère être souvent de la publicité déguisée. Sachant que la publicité est sujette à impôts et taxes, nombreux sont les petits malins qui jonglent entre les deux concepts pour avoir le moins possible à débourser à l’administration fiscale.

Car il est plus aisé et moins onéreux de se vendre par le biais d’un blogue, d’une page sur les réseaux sociaux et autres, de manière à accroître ses propres gains et ses revenus, que de communiquer à la radio, dans les journaux locaux, à la télévision. Bien sûr les instances administratives veillent au grain, mais le marché est extrêmement vaste pour le juguler.

Par contre, les frais de dépenses publicitaires pour une marque qui souhaite se faire connaître sont des charges déductibles. Internet représente donc une belle opportunité pour les services, produits, marchandises. Un site de présentation, à condition qu’il ait été créé par l’entreprise et ne permette pas d’enregistrer des commandes et de vendre directement, constitue par exemple une dépense déductible.

Dépassée par l’évolution spectaculaire du Net, l’administration fiscale doit rapidement aménager les lois déjà existantes ou en créer de nouvelles applicables à ce secteur.

Informations utiles

Copyright Calculatrice © Toute reproduction même partielle est strictement interdite - Conditions Générales d’Utilisation - CGU Calcul impots | Impots | Abattement